Les conseils du Dr Mbida

La peau noire

Quelles sont les caractéristiques de la peau noire ?

L’élément déictique c’est la pigmentation cutanée dû aux mélanocytes qui ont la particularité d’avoir une mélanisation différente des autres peaux. Les mélanosomes sont de grandes tailles et ne sont pas influencés par une exposition aux UV et produisent l’eumélanine c’est une mélanine plus foncée. L’hyperpigmentation en mélanine est une garantie de photoprotection diminuant de manière considérable le risque cancérigène par filtrage des UV B. La peau noire résiste mieux au vieillissement cutané.

Le film hydrolipidique composé de sébum et sueur qui participent au maintien de l’hydratation de la peau par régulation de la perte insensible en eau. Le film hydrolipidique est altéré par les facteurs climatiques en zone tropicale la matérialisation de ceci c’est un dessèchement cutané au niveau du corps et une hyperséborrhée au niveau du visage. Le rôle du sébum est le véhicule des odeurs nouveau –né /mère , fongistatique et bactériostatique et frein à la déshydratation ; et celui des NMF(facteurs d’hydratation)est la thermorégulation le maintient de l’eau et la sueur acide au pouvoir tampon.

L’épiderme est compacte avec une couche cornée possédant un plus grand nombre de couches cellulaires pour une épaisseur identique ; ainsi donc la fonction barrière est renforcée grâce à la kératine avec comme corollaire une moins bonne absorption des topiques qui sont des produits à appliquer en surface de la peau.

Le derme contient du pigment mélanique qui s’étend le long du follicule pileux. La structure collagénique et élastique très compacte associé à la réticuline conférant élasticité et soutien.

Quels sont les différents états cosmétologiques de la peau ?

Nous pouvons résumer les différents états par la figure suivante :

 

 

 

Etats adipiques : flétrissures

Q’utilise t-on comme produits de toilette et soins pour la peau normale ?

Pour une peau normale c’est vraiment le minimum nécessaire , un nettoyage méticuleux de la surface cutanée est une condition essentielle pour conserver un teint clair et une peau saine et fraîche. Chaque soir la peau a besoin d’être soigneusement nettoyée dans le but d’éradiquer toutes les salissures . La couche cornée est en desquamation perpétuelle, le sébum et la sueur formant les déchets cutanés qui ternissent le teint s’ils ne sont pas éliminés et nous pouvons y ajouter les poussières le maquillage et les bactéries accumulées au cours d’une journée ; cependant il n’est pas toujours aisé de nettoyer le tégument sans l’agresser surtout la peau du visage. Les différents produits destinés à la toilette de l’épiderme sont classables en cinq groupes les savons, les pains dermatologiques , les émulsions, les toniques , les bains moussants. Quant aux produits de soin la peau normale n’a en principe pas besoin d’être modifiée mais seulement en bon état grâce aux produits respectant l’équilibre de la peau ; les crèmes sont à ce titre les formes les plus employées. Crème de jour et crèmes de nuit c’est à mon avis un distinguo purement marketing le plus important c’est que les crèmes pour peaux normales maintiennent une hydratation correcte de l’épiderme assurant ainsi une protection contre les agressions climatiques et autres. Les crèmes doivent être employées quotidiennement sur le visage et sur le cou même chez les sujets jeunes ou qui ne se maquillent pas dans un but de protection.

Comment se comporte t-on devant une peau grasse ?

La peau grasse d’un point de vue cosmétique et non pathologique présente un aspect luisant ,son maquillage est assez délicat car les produits n’y adhèrent pas !les soins cosmétiques pour peaux grasses doivent freiner la sécrétion sébacée et non l’accentuer par des dégraissages répétés pouvant provoquer une séborrhée réactionnelle . Ainsi il ne faut pas délipider brusquement il faut proscrire l’usage répétés des savons agressifs tel le savon de Marseille ou des savons liquides à usage dermatologique ;il faut également proscrire l’emploi de l’eau de Cologne de l’alcool responsables de l’élimination du film lipidique source d’irritations et rétablissement plus rapide du film sébacé ; les produits soufrés les émulsions à haute teneur en lipides trop occlusives. Le nettoyage d’une peau grasse s’effectue à l’aide d’un pain de toilette doux, d’un lait à phase dispersante aqueuse , le rinçage du visage se fait à l’eau du robinet si celle-ci n’est pas riche en calcaire sinon à l’eau thermale ,l’emploi d’un tonique astringent est souhaité, l’usage du camphre et les sels métalliques d’aluminium aux propriétés astringentes et anti- inflammatoires sont souvent rencontrés.

Comme produits de soin je conseille des produits visant à la protection du visage des agressions extérieures et pouvant sans aucune difficulté servir de base de maquillage ;ce sont des émulsions à phase continue aqueuse (L/H) contenant des substances régulatrice du sébum associés à des anti-inflammatoires cosmétiques. Les produits utilisés doivent être non comédogènes sinon ils provoqueraient une hyperkératose lorsque les produits sont employés à des concentrations élevées et le second critère est constitué par la proportion de la phase grasse de l’émulsion qui doit être entre 15 à 30% car en quantité plus importante on verrait de nouveau apparaître des microkystes et comédons.

Comment se comporte t-on devant une peau sèche ?

Tout d’abord l’identification d’une peau sèche est relativement facile à établir du fait de son aspect plus ou moins squameux de son absence de souplesse et douceur .Ces peaux sont caractérisées par une diminution de l’hydratation de la couche cornée inférieure à 13% aggravée par les facteurs climatiques qui augmentent la perte insensible en eau. Une distinction est à faire entre une peau fragile simplement desséchée et une peau sénescente très sèche qui nécessite des soins plus spécifiques. Pour les peaux sèches , il est de manière générale à proscrire les cosmétiques trop hydrophiles qui par leur hygroscopicité c’est-à-dire leur capacité à fixer l’eau augmenteraient la perte en eau de la couche cornée, l’eau calcaire et les lotions astringentes les savons trop agressifs et l’alcool. Les produits de soin doivent répondre à trois critères maintenir l’hydratation de la couche cornée, suppléer à insuffisance de la sécrétion sébacée qui peut s’ajouter à une perte en eau et enfin protéger le tégument des facteurs climatiques. A ce titre on utilise des produits freinant la déshydratation par effet occlusifs et l’utilisation des agents dits mouillants ou humectants.

Peut-on citer un exemple d’usage répété cosmétique ayant des conséquences dermatologiques ?

Il existe bien des exemples comme le gommage par utilisation d’un moyen décapant (un filet avec lequel on frotte la peau) est une habitude agressive pour l’épiderme ; un deuxième exemple l’hydratation de la peau sèche qui s’appuie sur l’usage de produits graissants qui est utilisé sans distinction sur le corps et le visage séborrhéique entrainant l’apparition de lésions acnéiques.

Quelles sont les incidences d’une dépigmentation volontaires ?

Malheureusement certaines femmes de race noires font un usage en automédication abusifs de topiques dépigmentant accessibles assez facilement dans les marchés africains principalement des corticoïdes de classe I comme le clobétasol, l’hydroquinone parfois un mélange des deux ou des crèmes cosmétiques contenant des actifs légers tels les alpha hydroxy acides , la vitamine C, les extraits végétaux divers des crèmes à base d’eau de javel ou d’autres caustiques très agressifs .Les conséquences sont variables et dépendent des produits utilisés pour les corticoïdes utilisés en automédication on a une atrophie cutanée avec larges vergetures de la racine des membres et aussi des couperose surprenante sur une peau noire, des éruptions acnéiformes des effets endocriniens avec le diabète et l’hypertension artérielle et l’accoutumance. Avec l’hydroquinone après de nombreuses années d’utilisation en automédication on voit apparaitre une ochronose . Avec les crèmes cosmétiques on voit apparaitre des cas d’allergies et d’intolérance ; en ce qui concerne les mélanges de composition inconnue ils rassemblent l’ensemble des risques évoqués ci-dessus et bien d’autres encore.

Quelles sont les règles de base pour la peau ?

Nous pouvons commencer par ce qui est à proscrire : les savons en particulier les savons acides provoquant un dessèchement et souvent des démangeaisons, l’alcool, les antiseptiques alcoolisés , la vitamine A acide certains acides de fruits qui pourraient provoquer de vilaines tâches pigmentaires, les frottements ,les produits éclaircissants qui sont vendus dans les magasins sans contrôle ,il faut faire également très attention avec les produits photo- sensibilisants tels que certains médicaments anxiolytiques antibiotiques des crèmes à usage local et certains parfums .

Par contre nous pouvons préconiser les syndets les crèmes et : ou les lotions nettoyantes, de préférence aux produits nécessitant l’utilisation de l’eau, souvent calcaire, les lotions purifiantes et : ou astringentes sans parfum ni alcool ; les gommages légers non agressifs et peu fréquents. Lors de la prise de produits photo- sensibilisants il est conseillé d’utiliser une protection solaire même sur une peau noire, avec un indice de protection adéquate.

En conclusion, pour avoir exercé mon regard critique sur un certain nombre de produits vendus en Afrique , je recommanderai parmi tant d’autres la Gamme Ametis qui est une réponse idoine et parfaite aux problématiques des peaux noires et métissées !…

JEAN-CLAUDE MICHEL MBIDA 

Docteur en Pharmacie 


×

Total : 0,00

Première commande ?

-10% avec le code promotion

AmetisWelcome



Restez connecté

#ametiscosmetics